Fidèles visiteuses

Fidèles visiteuses

L’an dernier, à pareille époque, nous étions nombreux à guetter chaque jour les signes d’une installation d’un couple de cigognes sur le mât qui les attendait près de l’Aire de Jeux.

Pour une première installation, la suite nous combla avec l’éclosion de deux œufs, puis le développement surveillé étape par étape de deux cigogneaux jusqu’à leur envol final.

Un vrai feuilleton, qui avait attiré les regards sur notre village, le premier dans le Doubs à accueillir cet heureux évènement.

 

En cette fin d’hiver, nous espérions un retour « au bercail » de nos deux protégées. Depuis quelques jours, les choses se précisent, avec l’observation  d’abord de cigognes isolées faisant du repérage sur nos deux mâts communaux (celui près de l’aire de jeux et celui des rues Tourillon/Fontenette), puis l’appropriation par un couple du même mât que l’an dernier.

Pouvons-nous assurer qu’il s’agit du même couple ? Les passionnés nous éclaireront  sans doute sur le sujet. L’histoire serait formidable si le second mât pouvait accueillir une autre « famille » cette année. Si les cigognes communiquent « entre ailes », le « bec à oreilles » a dû jouer en notre faveur et nous pouvons raisonnablement être confiants.

 

A noter : certains informateurs ont remarqué récemment les signes démontrant qu’il s’agit bien d’un couple… Aucun exhibitionnisme condamnable, c’est bien la Nature qui s’exprime !     

 

(photos : famille Mougey, J.Fried)

Cet article a 2 commentaires

  1. Jean FRIED
    Pour ceux ou celles d’entre vous qui ne reconnaîtraient pas notre village “derrière” le cliché du spécimen esseulé : il s’agit d’une visiteuse sur le second mât et l’image en fond est constitué des habitations et du temple de nos voisins Feschoix. La technique du zoom utilisée peut paraître trompeuse quant à l’éloignement réel (profondeur).
  2. MONIQUE. M
    bonjour,
    la cigogne, nous lui attribuons des tas d’histoires, contes de fées, présages différents dans chaque pays du globe, mais pour nous, pensons seulement au réveil de la nature , à la fidélité à son nid, et émerveillons-nous tout simplement de les regarder au dessus de nos têtes .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.