Sur la «conformité»…

Un récent échange de commentaires sur cet espace d’expression traitait de la conformité. J’y reviens car il me semble que cette notion est fondamentale et dépasse largement le sujet initial (la «conformité» d’un masque agrémentant l’évocation d’une série télévisée à succès).

La conformité s’applique strictement lorsque vous présentez votre véhicule au contrôle technique. Là, différents points sont examinés et le verdict tombe : conforme ou non conforme. Avec pour résultat : votre véhicule est toujours utilisable, ou il ne doit plus rouler !

Cette conformité ne peut s’appliquer à ce qui touche à l’expression, à la création artisanale ou artistique. Les hommages «à la manière de…», les adaptations littéraires, cinématographiques ou théâtrales en sont l’illustration. Et que dire de la musique et de l’improvisation à partir de thèmes bien définis, ou encore des reprises adaptées à partir de créations originales, ou encore d’un musicien amateur qui copie maladroitement une œuvre, pour son plaisir…

En réalité, la conformité est le parfait contraire de la variété, de la légèreté, de la fantaisie, et parfois de la liberté.

Il peut s’avérer très dangereux d’avoir le droit suprême d’apposer le tampon «conforme». En d’autres temps, cela a donné lieu à des autodafés (grands brasiers dans lesquels étaient détruits les ouvrages « non conformes » à la pensée officielle), et à l’époque de l’Inquisition, on torturait en son nom. Sans parler de cette tragique et ténébreuse période qui conduisit toute une population à l’anéantissement pour imposer la domination d’une «race».

Nous sommes loin des propos échangés dernièrement, sans doute. Mais les certitudes assénées me font réagir et, à vrai dire, m’inquiètent car elles annihilent la tolérance.

Cette tolérance et aussi cette bienveillance, qui ne signifient nullement laxisme, fondent notre bien vivre ensemble. C’est une vertu à laquelle nous sommes (l’équipe municipale) foncièrement attachés.

Voilà, de mon point de vue, ce qui justifiait cet article.

Jean FRIED, maire d’ALLENJOIE.

Lien Permanent pour cet article : https://www.allenjoie.fr/2020/06/14/sur-la-conformite/

2 Commentaires

    • MONIQUE sur 14 juin 2020 à 19 h 46 min
    La conformité ,oui, dans le domaine des banques, de la justice des entreprises, mais pour le masque cela ne demandais pas une t’elle histoire. C’est vrai,pour les fans de cette série ils se sont peut-être posé la question et les autres ne sont pas incultes pour autant,ils ont interprété ce poteau étant le point 0 du centre du village de ALLENJOIE, à toutes directions du monde et en km.

    La non conformité dans les domaines artistiques, musique,dessin ,et autres et un état d’âme propre a chacun ,il faut du sérieux mais aussi du rêve, de l humour.
    Monsieur JEAN FRIED l’a très bien expliqué dans son commentaire

    • benoit sur 16 juin 2020 à 20 h 34 min
    Il existe certain symbole qui ne sont pas a prendre a la legere. et qui depasse largement l’interpretation artistique d’une”oeuvre” . je vais cité la croix gammée, le chapeau pointu blanc du KKK, une etoile a 5 branches, etc ……… et un masque des anonymous pour autre exemple.
    Si le masque avait ete de pinocchio , nous aurions tous bien rit……… mais ce n’etait pas le cas!
    Et si c’etait vraiment de l’interpretation artistique , je ne vois pas pourquoi ce masque a ete enlevé?. Il aurait fallu l’assumé jusqu’au bout comme un artiste musicien maladroit qui copie une ouvre comme il peut mais qui l’assume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.