«Acrostiches» sur le nom ALLENJOIE

Et si on en profitait pour échanger nos imaginaires ? Nous proposons cette page dédiée à des «acrostiches» sur le nom ALLENJOIE. Il s’agit de produire un texte (poème, vers, prose ou forme libre…) sur 9 lignes, chaque ligne commençant par la lettre dont une lecture verticale donne :

A

L

L

E

N

J

O

I

E

Nous attendons vos retours en commentaire de cette page.

On signe, ou pas… Le principe de base est la correction et le plaisir de partager.

Lien Permanent pour cet article : https://www.allenjoie.fr/acrostiches-sur-le-nom-allenjoie/

23 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • avatar
    • FRIED Jean sur 25 mars 2020 à 16 h 54 min
    Je démarre, pour exemple… sans prétention.

    Allez, c’est décidé, on choisit de s’amuser
    Les heures qui passent
    Longues et routinières
    Exercent sur nous un drôle de phénomène
    Ni bises, ni poignées de mains, ni accolades, ni verres qui teintent
    Jours et nuits, nos pensées se bousculent
    Osons croire
    Il suffit de vouloir
    Enfin reviendront les moments qui nous rassemblent, les moments qui nous ressemblent !

    • avatar
    • MONIQUE sur 26 mars 2020 à 13 h 26 min
    Armons-nous de patience
    Les beaux jours reviendront
    Les jardins refleuriront
    Et la vie est un bien immense
    Ne baissons pas les bras
    Jouons à des jeux qui amusent
    Oublions tous ces aléas
    Il faut que l’on s’amuse
    Et rester confiner nous SAUVERA
  1. VALERIE GREFFIER

    Avec mon Coeur Ecoutez
    Le Chant de notre confinement
    Liberté Chérie
    Et j’amplifie mes vibrations par le son de notre église Saint Michel
    Nous sommes depuis hier soir en Ré-Son-Nance
    Je suis en Joie
    Ode aux mots contre les maux= Je te le dis l’Ami = Reste chez Toi
    Ici et Maintenant Nous somme forts Nous les Allenjoyeux
    Et que vive notre Blason ‘ De Gueules l’Aigle d’Argent ‘ s’envole et apporte à tous Force et Courage

    • avatar
    • gonzalez sur 28 mars 2020 à 9 h 30 min
    Allons Enfants de
    La Patrie
    Luttons contre cet
    Ennemi
    Néfaste
    Jurons avec
    Optimisme
    Ici comme ailleurs son
    Eradication
  2. AILES SOLIDAIRES
    LA VIE EST LA
    LIBERE TON CORPS DE TA PEUR
    ECOUTE TON COEUR
    NOUS SOMMES SOLIDAIRES NOUS SOMMES UN
    JE SUIS EN PENSEE AVEC TOI
    ON VA FAIRE FRONT
    INVINCIBLE AVEC NOTRE BLASON … ‘De Gueules l’Aigle d’Argent’ fait front
    ENSEMBLE

    PUISSE TU PUISER DE MON ENERGIE … RESTE DANS LA JOIE …

    • avatar
    • J sur 28 mars 2020 à 23 h 24 min
    Agréable y est la vie
    Loin de la ville et de ses bruits
    Liesse et solidarité
    En sont les piliers
    N’hésitez pas à vous y arrêter
    Jugez vous même de ses beautés
    Ouvrez les yeux et admirez
    Inspirez, goûtez la tranquillité de notre village
    Évadez vous juste un instant , quelque soit votre âge.

    Enfin après le confinement bien sûr !

    • avatar
    • Jacqueline G sur 31 mars 2020 à 10 h 25 min
    Aujourd’hui ,pour nous tous
    La vie s’écoule, chaque jour
    Lentement, au rythme des nouvelles
    Ensemble, unis et solidaires
    Nous restons confinés
    Joignons nos efforts
    Osons, parfois être un peu fou
    Il y aura demain ,des jours meilleurs
    Et ,le soleil brillera à nouveau dans nos cœurs
    • avatar
    • GERMAIN Robert sur 31 mars 2020 à 16 h 03 min
    Robert

    Avril nous réunira-t-il ?
    Le soleil nous fait l’espérer
    Les cigognes semblent y croire
    Elles nous narguent un peu , derrière nos fenêtres
    N’y voyons qu’amitié avec un peu de curiosité
    J’y vois surtout un envie de s’installer ici
    Osons croire à un avenir “Allenjoyeux”
    Il faut y croire
    Et aux jours meilleurs , avec un peu de patience.

    • avatar
    • gonzalez sur 3 avril 2020 à 14 h 20 min
    Allenjoyeuses, Allenjoyeux
    La liberté de circuler nous est refusée(pour notre bien)
    Laissons passer cette restriction
    Encore quelques semaines de confinement
    Nous pourrons, alors, nous envoler,
    Joyeusement, avec RESPECT, sur les chemins environnants
    Obéissants, et suivre le règlement,
    Intransigeant doit être la solution,
    Ensemble, unis, nous gagnerons.
    • avatar
    • gonzalez sur 3 avril 2020 à 15 h 15 min
    Au petit matin, le soleil rouge inonde
    La campagne endormie, silencieux est le monde
    La planète enfin respire
    Environnement, peut-on éviter le pire?
    N’y voyons nous pas un signe?
    J’ose espérer l’Homme être digne
    Ozone était déjà mal en point,
    Intervention mondiale, y a mis un frein
    ECOLOGIE devrait être notre Passion, pour ne pas dire Religion
    • avatar
    • FRIED Jean sur 5 avril 2020 à 10 h 12 min
    Alors, les « Allenjoie » *
    Loin de votre cher écran ?
    L’auriez-vous en ces temps
    Effacé de vos choix ?
    Nul ne doit, en ces jours périlleux, négliger ses amis, ses proches et ses aïeux
    Jamais plus qu ’aujourd’hui, ils ne furent si précieux
    On ne peut aisément présager l’avenir
    Il faut bien cependant espérer et agir
    Et faire qu’au bout du compte tous se retrouvent enfin…

    *avant de décider de les nommer « Allenjoyeux – Allenjoyeuses », on avait coutume de dire « Les Allenjoie »…

    • avatar
    • gonzalez sur 5 avril 2020 à 15 h 30 min
    Allègrement nos chants s’élèvent
    Ludique est notre récréation
    La Ritournelle croit en ses rêves
    Entonne les airs, sans prétention.
    Nos voix timides fredonnent,
    Joyeuses, un peu lyriques,
    Offrent les souvenirs à nos Anciens,
    Intemporels, nostalgiques,
    Et ne souhaitent que faire du Bien.
    • avatar
    • Chantal sur 5 avril 2020 à 21 h 14 min
    A l’heure où tout est difficile ,
    Les souhaits de jours meilleurs
    Les désirs de lendemains qui chantent
    En nous doivent faire ressortir la solidarité
    N’oublions jamais ces instants…
    Juste, retirons en de meilleurs sentiments
    Oserons tendre la main, ouvrons nos cœurs
    Ils sont nombreux ceux qui attendent
    Ensemble revoyons notre copie pour demain…
    • avatar
    • FRIED Jean sur 12 avril 2020 à 12 h 07 min
    Accélère, s’écrie papa, on va être en retard !
    Lentement, maman conduit, léger est son panard *
    La route est très tranquille, le paysage est beau
    Et comme on est dimanche, on n’pense pas au boulot
    Nos pensées vaquent plutôt quelques semaines avant
    Jours et nuits s’étiraient dans le confinement
    Oh, bien sûr, on s’en était sorti
    Il restait à présent à enchanter la vie
    Et à la partager avec tous ses amis.

    *panard = pied, en langage populaire (devenu bien désuet).

    • avatar
    • MONIQUE sur 13 avril 2020 à 2 h 05 min
    Avec
    Le temps,
    Le confinement
    énerve pas mal de gens,
    Ne cédons pas à la panique,
    jouons,chantons,lisons,rions,
    osons lui faire face
    il faut faire disparaître ce méchant virus
    et nous en sortirons vainqueur.
    Dans cette situation ce qui est certain c’est que petits et grands se régalent de nos pâtisseries,et là
    on oublie les calories
    • avatar
    • gonzalez sur 19 avril 2020 à 14 h 28 min
    A u coucher du soleil
    L a lune changeante s’éveille
    L umineuse, ce soir de pleine lune,
    E clatante, sa robe couleur dune,
    N uit éclairée, calme, sans bruit,
    J uste un léger souffle passe et fuit,
    O iseau de nuit, d’un battement d’ailes,
    I nsouciant et nous dit, la Vie est belle,
    E coute le Silence
    • avatar
    • SYLVIE REBICHON sur 27 avril 2020 à 13 h 40 min
    PS : c’était le “et” qui faisait le de Allenjoie. Merci.

    Aux beaux jours toujours reviendra le coucou.
    Lugubre corbeau , mon amour lui tordra le cou.
    Luisant de toute beauté , ce jour arrivera à son tour
    et dans cette cour , nous danserons ainsi qu’aux alentours.
    Néfaste corneille , oiseau lourd partira aux abîmes.
    Jouons, dansons troubadours , tout en haut des cimes.
    Oserons-nous ce parcours plein de promesses ?
    Insouciance , liberté, rebonjour , enfin mes déesses !
    Envolé ce méprisable vautour et avec lui ses chaînes et ses verrous.

    • avatar
    • FRIED Jean sur 29 avril 2020 à 23 h 30 min
    A partir d’aujourd’hui
    La chance nous sourit
    Lundi 11, c’est promis
    Enfin, on s’ra d’sortie !
    Nul besoin de papier
    J’irai donc gambader
    Où encore ? je ne sais
    Il suffira d’oser
    Et surtout … espérer.
    • avatar
    • Chantal sur 5 mai 2020 à 9 h 06 min
    A lors la vie continue…
    L a nature est magnifique
    L es oiseaux dansent dans le ciel
    E n coeur, ils chantent dans les buissons,
    N ous régalant de leur gazouillis incessants.
    J e retrouve mon village,
    O h combien il est calme !!!
    I l y manque, hélas, les retrouvailles de toute sorte…
    E ncore un peu de patience et çà viendra…
    • avatar
    • MONIQUE sur 6 mai 2020 à 16 h 57 min
    Allons,
    Les allenjoyeux,allenjoyeuses
    Le bout du tunnel est proche,
    Et,nous en sommes heureux,
    Nos petits ennuis quotidiens
    J’avoue ne sont que des riens,
    Ou n’ont que peu d’importance
    Il faudra cependant,
    Et encore plus, faire : prudence.

    P.S après ce vécu, nous dirons,les allenjoyeux,
    ont tous survécu

    • avatar
    • gonzalez sur 8 mai 2020 à 14 h 45 min
    A rrive le Jour tant attendu
    L iberté, le fruit défendu…
    L e déconfinement va commencé
    E spacé pour être épargné.
    N ous ne pourrons plus nous embrasser
    J uste des bisous envolés…
    O ublions les poignées de mains
    I nstinctives pour rester copains
    E n Vie assurément, laissons passer le Temps…
    • avatar
    • FRIED Jean sur 15 mai 2020 à 23 h 07 min
    A vons-nous tant à gagner, à dev’nir “déconfiné” ?
    L’ avenir nous le dira, sans faillir il s’imposera
    Les plus joyeux d’entre nous, rigol’ront, feront les fous
    Enfin il faut espérer, qu’on vivra cette liberté
    Naturellement, sans fracas, respectueux en tout cas
    Jeunes garçons, filles aux ch’veux roux, même les aînés, après tout
    Oseront chanter, danser, et faire mine de s’envoler
    Innocents, pauvres et malfrats, repartiront au combat
    Espoir au corps chevillé, d’un monde à réinventer…
    • avatar
    • gonzalez sur 28 mai 2020 à 9 h 51 min
    A utrefois, je me souviens, un passé pas si lointain,
    L a porte restait ouverte, acceuillait le visiteur, un voisin,
    L IBERTE a détruit RESPECT
    E ndommagé SERENITE ET PAIX,
    N ul n’entrait sans frapper sous ton toit,
    J eunesse écoute, réfléchit et ressaisit toi,
    O u bien la Nature et un monde sans loi,
    I mpitoyables, inexorablement,
    E mporteront l’Humanité vers le NEANT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.