La probabilité forte d’orage violent s’est trouvée confirmée…

Une fois n’est pas coutume, après plusieurs alertes, l’orage a fini par donner raison aux prévisionnistes, pour Allenjoie. Rien de commun avec ce qu’ont enduré les habitants de Valdoie, Vétrigne et alentours dans le Territoire de Belfort, malheureusement situé sur le chemin de deux supercellules orageuses… Une première à 20h00 qui a produit de gros grêlons (4 à 5cm), et une seconde à 21h00 très électrique, pluvieuse et venteuse heureusement, aucun blessé n’est à déplorer, malgré de nombreux dégâts…

A Allenjoie, depuis notre maison sise 10 Rue de Bourogne, un épisode tourbillonnaire faisait qu’on ne voyait plus la rue depuis nos fenêtres. Des quantités d’eau énormes dévalaient la Rue de la Prusse, reconnaissons que les réseaux ont bien encaissé cette overdose d’eau. Les arbres ont pourtant payé un lourd tribu à l’orage dans le secteur, il suffit d’aller voir entre Allenjoie et Etupes par exemple…pour Allenjoie Christophe Miclot nous a transmis  les deux photos qui suivent , coup de vent au Bereau, c’est triste, encore un arbre blessé…

Si vous avez d’autres faits notables suite à l’orage, envoyez nous vos photos ou vos témoignages, nous les publierons.

Merci à Gérald Monnot pour les autres photos rue des Chenevières et Bereau en allant à la carrière

Lien Permanent pour cet article : https://www.allenjoie.fr/2019/08/19/la-probabilite-forte-dorage-violent-sest-trouvee-confirmee/

(2 commentaires)

    • avatar
    • FRIED Jean on 19 août 2019 at 14 h 46 min
    Après cet épisode pluvieux et venteux, pourtant de courte durée, la matinée a été passée sur le terrain.
    Rue de l’Argigney (deux grosses branches endommageant une clôture privée), secteur du stade (un arbre en travers de la route), près de la cabane des chasseurs (un très gros chêne en travers de la route + deux ou trois autres de taille plus modeste dans le bois), chemin secteur carrière (des résineux couchés “en chaîne”)… Gérald, notre agent communal (Gilles commence ses vacances), s’est véritablement dédoublé pour parer au plus pressé. La participation d’un “homme du bois” a été sollicitée pour un travail volumineux (merci Denis).
    Chez les particuliers, des branches cassées et surtout des tuiles envolées ont donné aussi du fil à retordre.
    Même les drapeaux de la mairie ont subi les affres du vent.
    Pas de coupure d’électricité identifiée à cette heure…
    On peut considérer que l’on ne s’en sort pas trop mal, et exprimer notre soutien aux communes pas si lointaines qui ont été touchées de plein fouet.
  1. Merci à Jean Fried pour une série de 6 photos qui illustre les dégâts dans les vergers au-dessus du cimetière,
    pour reprendre son commentaire : C’est ravagé !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.