Un drôle d’orchestre sous le chapiteau !

Si vous êtes des observateurs attentifs, vous avez pu constater un peu d’activité nouvelle dans le secteur de l’aire de jeux. Un chapiteau de cirque occupe depuis samedi dernier la plate-forme de l’ancien tennis. Un article précédent annonçait cette installation.
Tout commença le samedi 16/02 à 9h du matin : une dizaine de membres de l’association « Récré à Sons » se mettait au travail sous la direction de BOBOF, clown en chef, propriétaire du chapiteau. La météo très favorable et l’entrain jamais démenti des bénévoles assurèrent la réussite de l’opération. Le chapiteau était dressé !
Depuis lundi (18/02), une trentaine d’enfants ” allophones ” (le français n’est pas leur langue familière, ce sont des enfants de réfugiés ou migrants accueillis dans les centres de l’aire urbaine), provenant de DELLE, MONTBELIARD et BELFORT, ont commencé le stage musical proposé par  Récré à Sons . Cette opération est la suite de l’action menée durant les Eurockéennes par l’association.
Développant des facultés d’intérêt, d’application et une vraie joie de se retrouver dans cet orchestre éphémère, les enfants (de 5 à 11 ans) préparent une restitution publique pour la fin de semaine. Ils seraient ravis de vous présenter l’aboutissement de leurs apprentissages, le VENDREDI 22 février à 18h (durée une heure environ), sous les étoiles du chapiteau de BOBOF ! Entrée gratuite – les enfants sont les bienvenus.  PHOTOS

Jean Fried

Lien Permanent pour cet article : https://www.allenjoie.fr/2019/02/21/un-drole-dorchestre-sous-le-chapiteau/

(3 commentaires)

    • avatar
    • Jean Fried le 21 février 2019 à 22 h 33 min
    La semaine au contact de ces enfants (4 jours et le “final” demain) aura été d’une formidable richesse. Preuve, s’il en était nécessaire, que des enfants, d’origines et de parcours différents, ayant déjà vécu pour leur âge des épreuves douloureuses, conservent leur capacité d’émerveillement et de mobilisation pour un projet collectif “à haute valeur émotionnelle”… Ils s’observent, captent une multitude d’informations, écoutent, s’appliquent et se soutiennent (les grands aidant les plus petits), et surtout, s’amusent et prennent plaisir à réussir ensemble. Une vraie complicité nous lie à eux, depuis le premier jour.
    Nous étions tous un peu anxieux de découvrir les réactions d’enfants que l’on pensait “différents”. En réalité, ce sont avant tout des enfants… Prompts à expérimenter, sans à priori, avec un enthousiasme communicatif.
    Pour quasiment tous, ce stage est leur premier contact avec une pratique musicale (en dehors du chant à l’école).
    Et pourtant, ils jouent du carillon, du métallophone, du xylophone, frappent des percussions diverses, frottent avec l’archet les cordes du psaltérion, soufflent même dans des flûtes… Ils chantent aussi et scandent des messages d’espoir.
    Tout cela, ils vous le montreront ce vendredi 22 février à 18h, sous le chapiteau, où leurs parents prendront place également (entrée gratuite).
    Puis, nous nous quitterons sans assurance de nous revoir un jour, mais avec la certitude d’avoir partagé un moment précieux qui restera dans la mémoire de tous.
    • avatar
    • David le 23 février 2019 à 9 h 03 min
    Merci pour l’instant, merci pour les émotions. Je suis fasciné par le résultat musical d’un si “petit stage”, voir tous ces enfants enthousiastes, c’était fabuleux.
    Et au delà de la musique, toutes ces petites graines (partage, écoute, équipe, règles, estime, …) semées de part et d’autres sont un preuve des possibles.
    • avatar
    • Mamanoute le 23 février 2019 à 10 h 05 min
    Sans nul doute, une belle expérience… Bravo aux enfants et aux adultes qui transmettent leur savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiee.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.