Heureux Ainé(e)s !

Hier après-midi, la salle des fêtes a accueilli le traditionnel “Goûter des Ainé-e-s” . Ils étaient plus de 70 à avoir répondu à l’invitation de la municipalité. Ce rendez-vous, imaginé en son temps par Simone Petitjean, traverse les années (et les mandats successifs…).

Il faut dire que les plaisirs se conjuguent : plaisir des invités qui apprécient de se retrouver, plaisir également des élu-e-s et bénévoles qui préparent et encadrent cette organisation. Merci à Nelly, Corinne, Magali, Marielle, Sylvie, Paul, Jean-Louis, Gérald, Fabienne et Anne Marie, pour leur engagement et leurs sourires. La qualité d’accueil, la présentation, les propositions gustatives ont été unanimement saluées par les convives, qui ont également apprécié l’accompagnement de Claude à l’accordéon.

Après le dernier “pousse café”, chacun a regagné son “chez soi” avec la grande satisfaction d’une parenthèse conviviale vivifiante. Notre doyen, Monsieur René JACOTEY, toujours fidèle, fut honoré comme il se doit. Notre doyenne, Madame Gilberte MAILLOT, a été empêchée en dernière minute. Nous lui avons rendu visite aujourd’hui Jeudi pour lui remettre la composition florale qui l’attendait hier. Tous deux respirent la joie de vivre et surtout “oublient de se plaindre” ! Une belle leçon pour les adeptes du “rien ne va” que nous sommes parfois… et que nous rencontrons trop souvent.

Goûter longtemps aux plaisirs de la vie, de manière simple et naturelle, sans excès, avec sagesse et espoir en l’avenir, et surtout en partageant des joies collectives : beau programme ! on adhère !

Voir les photos

Lien Permanent pour cet article : https://www.allenjoie.fr/2018/02/22/heureux-aines/

(1 commentaire)

    • avatar
    • Jean FRIED le 23 février 2018 à 10 h 14 min
    Une multitudes de jolis moments au cours de cette fin de journée, chacun animant sa “tablée” à sa guise.
    Pour moi, ce fut l’occasion de souvenirs d’école avec mon instituteur, Jean TRITTER. Notre plaisir commun fut réel en évoquant quelques situations scolaires et extrascolaires. Comme les “regrettés spectacles de Noël” qui rassemblaient tous les élèves, et au travers desquels chacun trouvait sa place, développant des capacités autres que purement scolaires.
    Ces temps de partage du souvenir, intergénérationnel, sont précieux.
    Un brin de nostalgie, bien sûr, mais aussi une parole libérée du caractère hiérarchique de l’époque.
    En résumé : un très bon moment. Merci Jean !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiee.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.